Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Posté par le Nov 8, 2017 dans Poissons | 0 commentaires

Tout savoir sur le calamar

Tout savoir sur le calamar

Calamar, calmar, encornet ou chipiron… toutes ces appellations désignent une seule et même espèce, facilement reconnaissable à sa forme allongée cartilagineuse et à ses nombreux tentacules. Il ne faut pas le confondre avec la seiche, plus dodue, ou le poulpe, qui possède moins de tentacules. Le nom chipiron peut enfin désigner les petits encornets ou les petites seiches, selon les régions. Vous êtes un amateur de pêche en mer et vous adorez déguster des recettes au calamar ? La Pêche de Loisir vous présente tout ce qu’il faut savoir sur ce céphalopode.

Pêcher le calamar : les meilleures périodes et techniques

Le calamar se pêche principalement à la turlutte. Il est important de posséder des leurres de différentes couleurs, mais l’on peut constater que le rose et l’orange sont des couleurs qui fonctionnent presque à tous les coups.

De plus, pour attirer les calamars, il peut être intéressant de modifier votre équipement de pêche, composé donc d’un leurre en forme de poisson et d’une couronne d’hameçons, en rajoutant de l’attractant en spray et des autocollants pour les rendre plus visibles. La nuit, utiliser des turluttes phosphorescentes et UV augmente également vos chances de pêcher des encornets.

En effet, s’il faut préférer le coucher ou le lever du jour pour partir à la pêche aux calamars, la nuit reste de loin le moment le plus propice pour dénicher de beaux spécimens. Privilégiez même les nuits de pleine lune, car les céphalopodes ont tendance à remonter plus facilement à la surface lors de cette phase particulière de la lune.

Au-delà du moment de la journée le plus opportun, il est important de partir durant la bonne saison, c’est-à-dire l’hiver. En novembre et en décembre, c’est dans la Mer Méditerranée que vous pourrez vous faire plaisir : des concentrations très importantes de calamars se produisent, et vous pourrez alors les pêcher à l’épuisette, en les attirant par la lumière.

En décembre, janvier et février, c’est la pleine saison des encornets. On les retrouve naviguant au gré des courants mais aussi près de la surface et sur le fond où ils restent immobiles en l’attente d’une proie. Du bord, on rencontre les calamars plutôt dans les embouchures, les épis, les falaises ou encore dans les ports.

Cependant, si vous comptez pêcher du bord, faites attention à la météo : les céphalopodes sont très sensibles aux conditions météorologiques et auront tendance à fuir vers le large par temps de forte pluie et d’orage. Il vaut donc mieux éviter les intempéries.

Après la saison, en mars, avril et mai, vous pourrez trouver des encornets dans la Manche et en Mer du Nord. Avant la saison, en septembre et en octobre, vous aurez plus d’opportunités de trouver des beaux calamars dans l’océan Atlantique.

Déguster le calamar : un mets succulent

Une recette succulente au calamar

Le calamar mesure de 30 à 40 centimètres sans les tentacules. Il peut atteindre jusqu’à 50 centimètres à l’âge adulte, et pèse généralement entre 300 et 700 grammes. Voici les apports nutritionnels pour 100 grammes d’encornet :

  • Calories : 92 kcal
  • Protéines : 15,6 g
  • Graisses : 1,4 g
  • Magnésium : 233 mg
  • Nutriments et vitamines
  • Vitamine A
  • Vitamine B6
  • Vitamine B12
  • Phosphore
  • Calcium

Peu calorique, riche en minéraux et en oligo-éléments, excellente source de sélénium et de vitamine B12, le calmar est un mets de choix que l’on peut même se permettre dans le cadre d’un régime minceur. Il n’y a donc aucune raison de faire l’impasse sur les calamars et de ne pas tester une recette aux encornets !

Pour garantir un plat succulent, pêchez si possible des céphalopodes au corps épais. Pour être sûr de sa fraîcheur, vérifiez la couleur et la fermeté de la chair : elle doit être translucide et ferme au toucher. Passez également votre doigt sur les ventouses de l’animal : vous devez sentir une légère sensation de succion.

Enfin, il vous faut préparer vos céphalopodes. Commencez par retirer le cartilage, vider le calamar et rincer la poche d’encre, qui vous permettra d’élaborer une sauce. Pour des encornets goûteux, faites les cuire peu de temps, 5 minutes suffisent en général largement. Si vous êtes plus à l’aise à la pêche qu’en cuisine, voici les conseils du chef Damien qui devraient bien vous aider :

Il ne vous reste plus qu’à vous régaler en réalisant la recette de votre choix !

Enregistrer

Enregistrer

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *